Publié par : tourismedentaire | 24/08/2011

L’AVIS … D’UN EXPERT !

Aujourd’hui je vais laisser la  »parole » à Fabien, Fabien qui vit près de San Fernando La Union et dont j’étais le témoin lors de son récent mariage avec Gina.

Fabien nous a déjà régalé d’un petit post, son voyage et séjour sur l’île de Bohol.

Il a maintenant son SUV, son Sport Utility Véhicule et vous pouvez me croire il en profite, il se régale.

Baguio, la capitale d’été des Philippines, n’est pas loin et il y a de nombreuses autres superbes ballades à faire, aussi bien dans les montagnes de la Cordillera que le long des côtes enremontant sur Vigan et Laoag.

Ne voulant pas être le seul à porter le chapeau, à vous donner une version que vous pourriez croire trop édulcorée et idyllique du pays des 7.107 îles, je ne suis pas payé par le Ministère du

Tourisme local, j’ai demandé à Fabien de me faire un comparatif sur ce qu’était sa vie en France et sa vie de maintenant aux Philippines.

Je vous livre l’intégralité de son courrier.

 Les photos de la piscine sont prises au  »Coconut Grove Resort », l’endroit où j’ai séjourné lors de mon passage du côté de San Fernando, à environ 250 kilomètres au nord de Manille.

Le prix d’une chambre climatisée, entre 1.597 et 2.263 pesos, je pense qu’il est possible de négocier pour des séjours plus longs, plus spécialement en basse saison. Le propriétaire est unAustralien à la retraite.

Il y a également un ressortissant Suisse à proximité qui a un Bed & Breakfast à des prix imbattables !

Je vais mettre ses coordonnées et plus d’information sur la page des locations.

Laissons la  »parole » à Fabien.

Hello  Domy,

A ta demande et comme tu avais peur que je m’ennuie… sic, je me suis attablé  sur ma différence de vie entre la France et les Philippines.

Difficile de comparer ces deux pays tant la différence est grande, mais je vais essayer de développer.

Mon avis est aussi influencé par ma santé qui a grandement défini cette comparaison. J’aurai voulu en faire abstraction mais l’objectivité n’en n’aurait pas été grandie.

En France je cherchais tant bien que mal à m’occuper.  Au programme : piscine quotidienne externe/interne, sorties avec amis et enfants, car sortant d’une rupture j’en avais perdu mes repères.

Demeurant dans une région attrayante (haute Savoie), de surcroît proche de Genève, je bénéficiais d’un bel éventail de lieux et loisirs dont je  profitais peu, du fait de mon isolement (tous mes amis travaillant) et de problèmes de mobilité (santé).

Si la gastronomie de la France est un atout certain, sa météo  l’est moins, car le soleil qui devrait normalement à la période estivale en mettre un rayon, devenait de plus en plus rare et imprévisible, à rendre bien souvent hasardeux les projets en plein air.

En complément de la gastronomie, la qualité de ses soins et la couverture santé ne sont pas non plus en reste, malgré une nette régression de cette dernière.

La France était, au début des années 2000, la plus performante au monde selon un rapport de l’OMS.

Je te ferai grâce de dérouler toutes les multiples contraintes: charges, taxes, impôts directs et indirects, des automobilistes pris pour des vaches à lait, contraints à mettre leur poing… dans la

poche, pour ne pas perdre ceux acquis sur leur permis, des grèves à répétition,  une aura désabusée etc.

En conclusion, il est évident que le pays souffre de la crise économique et de l’héritage de ses aïeux et malheureusement je crains que le pire reste à venir …

Quoique qu’il en soit, la France restera, de par sa couverture santé, sa gastronomie et ses sites touristiques, une référence en Europe, voire au monde.

Venons-en aux Philippines :

Je suis parti en 2007 pour cette terre inconnue, sur laquelle je réside définitivement à ce jour pour mon plus grand plaisir. Difficile de savoir par ou commencer tant le choix est grand par ces nombreux attraits. Climat, coût de la vie, îles paradisiaques, charme, gentillesse des autochtones, assistance…etc.

Cela peut passer par les choses les plus basiques aux plus élaborées :

–  Le regard des femmes qui te revalorise, à en oublier ta santé, ton âge et…..ton physique.

–  La contemplation du soleil soit au lever, soit au coucher, sur une grande période de l’année.

–  La gentillesse des autochtones, qui malgré l’aspect intérêt à ne pas écarter, reste bien ancrée dans leur gène.

–  La très grande diversité des sites à visiter.

–  La peur du gendarme qui se convertit par un sourire et  un petit signe de la main.

–  Le charme des femmes et  leur accessibilité qui te permet d’espérer aux espoirs les plus fous.

–  Le faible coût de la vie ou chaque service, achat et autres en sont plus réjouissants que contraignants.

–  Le choix de la baignade : piscine ou mer, selon …….reste l’apanage de tes envies.

–  Le choix des salles de gym dont les tarifs restent dérisoires.

–  La variété des restaurants internationaux ou chacune de leur carte à ses particularités.

–  La manifestation chaleureuse des enfants à ton égard et cela sans toujours contre partie.

–  La curiosité naïve des filipinos/filipinas dans tous les domaines, même les plus intimes, qui pourrait te choquer mais  ne font que te faire sourire.

–  La liberté à la conduite, qui tout en restant vigilant reste jubilatoire à tes fantaisies.

Etc.

Passons au moins agréable :

–              Une administration lourde dont la simplicité fait cruellement défaut.

–              Une sécurité accrue qui n’a pas ou plus raison d’être à laquelle on s’habitue vite et ou nous en exploitons plus les   avantages que les inconvénients.

–              L’étranger assimilé au pétro $ intensifie les tarifs. L’expérience le corrige rapidement.

–              Certaines coupures d’énergie peuvent parfois nous exaspérer.

–              La corruption et les ‘’pots de vin’’ pour service rendus font accélérer les demandes à la grande satisfaction des étrangers qui on vite trouvé la formule. Il n’en reste pas moins que genre de procédé malgré les avantages procurés ne reste pas le meilleur moyen pour assainir une situation bien établie.

–              La difficulté parfois à se faire comprendre…..Peut être en parlant en verlan…….sic

–              La qualité du matériel (made in chine) et de ses nombreuses copies.

–              La grande fantaisie des drivers formés à la sauce filipinos à laquelle nous en adoptons vite (trop) la recette.

–              Les alertes aux typhons, amplifiées selon les provinces et la qualité des soins qui reste basique, mais malgré tout efficace.

–              Les sollicitations aux emprunts d’argent dont certains ont de la peine à respecter le délai de remboursement, malgré leurs vaines promesses …

En conclusion ce pays a été pour moi salvateur, tant que pour gérer ma santé à laquelle mes proches y contribuent fortement, que pour le contexte général qui reste à mes yeux ma meilleure thérapie.

Si vous souhaitez contacter Fabien, vous allez sur expat-blog.com, destination Asie, les Philippines, le réseau des Français qui vivent ou souhaitent vivre aux Phils, il y a même sa photo !

Avis, expériences, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Vous pouvez me suivre sur < www.expatauxphilippines.blogspot.com >


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :