Publié par : tourismedentaire | 18/05/2013

TERNATE BEACH …. INCIDENT !

Ne me touchez pas !

Lundi dernier, petite frayeur au bord de l’eau.

De bonne heure ce jour-là, une des personnes que j’avais installées au Ternate Beach Resort, décide d’aller faire une petite trempette dans la baie de Manille. Alors que ses compagnons dorment toujours, elle se rend sur la plage distante d’une cinquantaine de mètres des chambres et hop, à l’eau.

L’eau est tiède, peu, voire pas de différence entre la température de l’eau et celle de l’air. Il fait grand jour, mais du fait des collines qui dominent le resort sur sa partie Est, le soleil n’est pas encore visible. Nager, avancer doucement dans cette eau tiède et calme, un plaisir.

SAM_0868

Du côté de la mer le regard embrasse une grande partie de la baie de Manille. Juste en face, à une vingtaine de kilomètres,  l’île du Caballo, l’île du cheval et, en forme de têtard, l’île de Corregidor, le Roc, la Forteresse, le Gibraltar de l’Est. Puis, plus loin, un sommet encore un peu embrumé qui culmine à 1.700 mètres, le Mont Samat qui se situe sur la presqu’île de Bataan.

 Sur la première photo, l’île du Carabao qui abrite le Fort Frank, en arrière plan l’île de Corregidor et au fond, dans la brume, la presqu’île de Bataan. (photo prise hier, le 10 mai 2013).

Bataan, la seconde guerre mondiale, les Japonais, la marche de la honte, la marche de la mort ! Corregidor, la Forteresse, le Tunnel Malinta, la défense héroïque, la capitulation … Les Philippines sous domination japonaise.

Si vous portez, toujours face à la mer, votre regard sur la droite, là-bas, tout là-bas à une quarantaine de kilomètres, Manille, la capitale. Par beau temps il est possible de distinguer les grattes ciel qui se trouvent du côté de Pasay et Malate.

Sur la gauche des falaises escarpées survolées par des aigles pêcheurs, semblent tomber dans la mer.

SAM_3222
Imaginez une main aux doigts écartés.

Entre les doigts des criques, au fond  de ces criques des plages, souvent magnifiques, mais uniquement accessibles par la mer. Le seul est unique accès, la mer ; pas de bateau, pas de plage de sable blanc au fond des criques !

Ouille, la personne qui se baigne vient de pousser un cri et de faire un bond dans l’eau. Elle s’efforce de regagner le bord aussi rapidement que possible, lorsqu’elle fait un nouveau bond en poussant un nouveau cri. Que se passe-t-il ?

Elle semble se frotter le bras gauche alors qu’elle n’a plus maintenant de l’eau que jusqu’aux cheville et qu’elle court toujours. Elle se laisse tomber sur le sable et se gratte furieusement le dos. Elle se relève et en gémissant se met à courir en direction des chambres.

Là ses compagnons vont constater que son bras gauche et son dos son marqués par des zébrures rouges d’une vingtaine de centimètres de long. Cela semble la faire souffrir, en fait et là j’en parle en connaissance de cause, cela brûle.
JL 1
Problème, la personne blessée semble faire une allergie, son visage enfle, ses yeux sont gonflés et pleurent, de plus elle éprouve des difficultés à respirer.

A ce moment l’un de ses compagnons prend une excellente initiative, demander aux locaux, au personnel du resort ce qu’il faut faire.

J’ouvre une petite parenthèse : dans ce pays que la plupart d’entre nous connaissent très mal, toujours se renseigner auprès des locaux. Piqûres d’insectes, de serpents, de coraux d’anémones, de coquillages, de poissons, etc. toujours demander aux locaux.

Décision est prise d’emmener immédiatement la personne à l’hôpital le plus proche, celui de Maragondon distant de deux kilomètres.

Là elle va, aussitôt arrivée, être prise en charge ; rapide diagnostic, une petite piqure et dix minutes plus tard le visage commence à désenfler et la respiration reprend un rythme normal.

Plus de peur que de mal !
Que s’est-il passé ?

Vous vous souvenez du film ‘’l’année des méduses ?’’

Et oui, il y a des personnes qui sont allergiques à certains poisons ou venins dont se servent animaux, poissons, crustacés, insectes, serpents et autres bestioles afin de se protéger des prédateurs.

JL #
Ma mère, pour vous donner un exemple, est allergique au venin de la guêpe.

Donc nous avons quelqu’un qui est allergique aux méduses, tout du moins à un poison dispensé par une ou plusieurs sortes de méduses.
Il s’agit d’une plage où nous allons régulièrement plusieurs fois par semaine, la plupart du temps avec les enfants. Tous et à plusieurs reprises nous avons été piqués par ces bestioles, plusieurs de nos amis également, mais jamais personne jusqu’à ce jour n’avait développé une quelconque allergie.

En fonction de la méduse, de son espèce, de sa taille, les brûlures peuvent être plus ou moins violentes ; cela va de la petite rougeur qui gratte à la zébure plus ou moins longue, néanmoins moins fréquente et qui elle fait réellement mal. Mais jamais au grand jamais nous n’avons été obligés d’emmener quelqu’un à l’hôpital pour ce genre de blessure (bobo).

Pour les méduses nous utilisons du vinaigre … Attention que le vinaigre va rendre neutre le poison qui n’a pas encore été injecté, pas celui qui est passé dans l’organisme.

 Et pour les tentacules qui pourraient rester, nous utilisons une carte de crédit (ou similaire) comme racloir. Prendre la précaution de faire une pâte avec de la farine ou de la poudre à pâtissier, voire de la mousse à raser, de la boue ou du sable mouillé. Déposer cette pâte sur les parties touchées, attendre une minute et racler.

Je donne ces quelques informations très fragmentaires estimant qu’une toute petite lueur est préférable au noir complet.
Je sais que parmi les lecteurs de ce petit blog il y a des plongeurs, des gens beaucoup plus expérimentés que moi. Je compte sur eux pour compléter ce billet, pour partager leurs connaissances, expériences et savoir faire. 


Merci à vous les pros de la plongée.

 

Pour ceux qui seraient intéressés, quelques informations complémentaires, sur mon post : ‘’Do not … touch me’’. 

 

 http://draft.blogger.com/blogger.g?blogID=7367807847701161981#editor/target=post;postID=1086093233591949292;onPublishedMenu=allposts;onClosedMenu=allposts;postNum=176;src=link

Expériences, avis, commentaires et critiques sont les bienvenus.

Retrouvez moi sur < http://www.expatauxphilippines.blogspot.com > pour plus d’information.
Je suis sur Yahoo Mesenger chaque jeudi, de 18 à 20 heures, 12 à 14 heures en France
dtesteil737

 

                                                                        “Épouser une  Philippine”,

 

                                                   sous titré, LIVRE 3

                                          Chercher      Trouver et Marier une Pinay,

 

 

S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’

Mon petit livre 


101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 

SAM_0398

Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :